être parfaite? non merci! Pourquoi il faut arrêter avec cette obsession de la perfection bio, green, naturel ...

Aujourd'hui on se retrouve pour un billet plus blabla que d'habitude car j'aimerais beaucoup réagir au derniers article de Pin up Bio qui s'intéresse à l'éthique. Si tu ne connais pas sa chaîne, je t'encourage fortement à la découvrir, c'est une personne superbe, positive et bienveillante !




Dans son article, et sa vidéo d'ailleurs, elle traite notamment des différentes façons dont nous percevons l'éthique et nous invite à ne pas culpabiliser lorsque nous ne pouvons guère être écologique à 100% ou éthique de toutes les façons possible. Tout simplement car cela demande beaucoup de réflexion sur soi, ses valeurs et choix de vie, mais aussi, beaucoup de connaissance. 



Elle parle notamment du choix entre, acheter des chaussures en cuir (provenant donc d'un animal mort ou, préférer des chaussures en plastique, mais, le pastique est une matière très peu écologique car cela ravage la planète et, cela tue des millions d'animaux tous les ans. Que ferais-tu? 


C'est pour cela, et d'autres raisons sur lesquelles je reviendrai sur d'autres articles (certainement), que je me focalise sur certains points, en me disant qu'ainsi, je fais ma part pour la planète et les animaux et que, j'essaierai de m'améliorer dans le futur, si j'en ai envie !

Ces points sont les suivants :

1) Je suis devenue végétarienne. Je ne mange donc aucun animal ni crustacés ou autre ! Par contre, je ne suis pas végétalienne car je consomme très raisonnablement, du miel, du fromage et des oeufs. Je ne suis pas vegan car il m'arrive d'utiliser des produits venant de la ruche (ex: les soins de la marque propolia). Et alors? cela veut dire, que ce n'est pas assez? C'est un argument que je vois dans beaucoup de sites pro vegan, insultants les végétariens qui n'auraient "rien compris" à la façon dont sauver le monde. Je suis au contraire, très fière d'être végétarienne, certes je ne sauve pas tous les animaux, mais j'épargne la vie à beaucoup et, enrichie beaucoup moins l'industrie de la viande, qu'n étant omnivore. 


2) Je recycle, j'achète d'occasion... mais pas tout le temps!
Pour les vêtements, je me rends souvent en friperie pour acheter ou donner des vêtements. 50% de mes fringues proviennent de seconde main. Pour le autres objets je récupère également un maximum avant de penser à "acheter". 
Mais, ce n'est pas pour cela que, je n'achète pas de temps en temps, des vêtements sur des sites asiatiques ( où la condition des ouvriers est déplorable, certainement, mais, je n'ai pas choisi ce combat en particuliers vois-tu).Bien sûr, je suis révoltée contre ces conditions de travail, mais, pour l'instant, ce n'est pas un combat dans lequel je souhaite me lancer, soutenant déjà activement d'autres causes.
Il m'arrive aussi d'acheter des affaires neuves, et oui!
Ici se pose le problème des différentes éthiques comme l'explique très bien Pin up bio dans son article. On veut d'un côté, agir pour défendre une cause et cela vient desservir, parfois, un autre combat. Devons nous nous blâmer pour cela? à mon sens, certainement pas. Nous sommes humains, nous faisons des erreurs, notre imperfection est après tout, ce qui fait notre essence, alors soyons tolérants et bienveillants envers nous-même et les autres. 


3) Je consomme bio, quand... je peux!
Une fois encore, je suis tout à fait consciente que les produits biologiques sont absolument meilleurs pour nous, pour autant, je ne peux absolument pas me permettre de tout acheter bio, alors quand c'est possible je suis ravie de pouvoir le faire.
En ce qui concerne, les cosmétiques et l'hygiène, j'utilise un maximum de produits naturels et cosmétiques bio ou, de bonne compo. Pourtant parfois, il m'arrive d'utiliser des produits qui ne sont pas complètement naturels (et j'en parle d'ailleurs sur ce blog avec toi) Et pourtant, je ne m'en voudrais pas. Je sais que toutes les actions menées ont de la valeur et ce n'est pas parce que tout n'est pas bio, que cela n'a pas de valeur.

Par ailleurs, aimer les produits bio et/ ou naturels, ne m'empêche pas d'aimer posséder des objets de soins, crèmes bio ou autres produits pour le corps. Certes, le bio ne prône guère la (sur)consommation, mais, sans consommation, comment bouleverser la demande des consommateurs et ainsi l'offre? ;) Selon moi, consommer bio ne rime pas nécessairement avec minimalisme!


Afficher l'image d'origine

Source: écolo-radin.fr


Respectons les valeurs, combats et engagements de chaque personne. Il n'y a pas de petit pas. Ce n'est pas parce que tu es flexitarien, que ton engagement a moins de valeur qu'un végétalien. Et ce n'est pas parce que tu achètes des vêtements neufs que tu pourries nécessairement la planète. 

Les personnes qui s'engagent dans l'écologie peuvent tout à fait le faire à des stades et niveaux divers et variés. Arrêtons de blâmer inutilement ou de façon puérile, les personnes qui essaient de "faire le bien". 

& toi, que penses-tu de cette vague pour le 100% naturel/ bio et la vague de critique que peuvent se prendre toutes les personnes, engagées pour l'environnement?











Aucun commentaire

Je réponds à tous les commentaires, avec plaisir et dès que possible ♥